édition 2018

La première édition du concours Archi’bois avait pour thème « Prendre de la hauteur ». Le défi consistait à conjuguer le matériau bois et la construction de grande hauteur dans un milieu urbain. Près de 300 étudiants originaires de toute la France se sont inscrits au concours Archi’bois 2019. 

Un vrai pari pour nos futurs créateurs de la ville de demain qui devaient ainsi (ré)introduire le matériau bois dans le milieu urbain. Alors que le bois est aujourd’hui de plus en plus prisé dans les projets de logements mais aussi de bureaux, un défi reste à relever : la construction d’immeubles mettant à l’honneur cette matière.

édition 2020

La deuxième édition du concours Archi’bois avait pour thème « La greffe architecturale ». Le défi consistait à se confronter à l’existant à travers une greffe architecturale, à revisiter et requalifier un patrimoine déjà présent avec un vocabulaire contemporain, tout en préservant sa nature, son histoire et son environnement. 

 

126 étudiants architectes, ingénieurs et paysagistes inscrits dans des écoles en France mais aussi dans des pays francophones, Togo, Maroc, Algérie, Tunisie, Suisse... se sont inscrits au concours 2020. 

Lauréats 2020

1er prix : Lucas Labbens,

"Ilot Est",

ENSAP Lille

1er prix Lucas Labbens, "Ilot Est", ENSAP Lille

2e prix : Guillaume Porche

et Olivier Perret

"le Pignon",

ENSA Strasbourg

1er prix Lucas Labbens, "Ilot Est", ENSAP Lille

3e prix : Manon Benezech

et Mathis Lesbats

"Centre civique Méricant",

ENSA Toulouse

1-ILOT-EST_Lucas_Labbens_PERSENV-IPlQshG

Le projet Îlot-Est s’intéresse à la réhabilitation d’une opération de logement social de la fin du XXe siècle. Il envisage sa transformation à travers une densification en cœur d’îlot avec une structure en peuplier. Il se développe selon deux approches complémentaires, l’une historique qui souhaite réactiver les dispositifs urbains et architecturaux qui ont fait la richesse de cette opération, l’autre contemporaine, tentant de répondre aux nouveaux enjeux du logement et de la ville durable.

Strasbourg, quartier historique de la Petite France. Un ancien bâtiment industriel à colombages borde le Square Louise Weiss, un lieu touristique et vivant qui fut autrefois une zone industrielle dense. Les archives témoignent d’une ancienne annexe aujourd’hui disparue, laissant un espace vacant entre l’édifice et le parc. En écho aux anciens entrepôts du site une grande toiture de bois s’installe dans le bâtiment, s’élance vers le parc, s’empreint des traces du passé.

Par la liaison d’un ensemble architectural et urbain hétérogène, le projet du centre civique Méricant vise à densifier le centre-ville Toulousain tout en préservant une poche végétale dans le bâti urbain dense.

Le projet de greffe propose de requalifier le patrimoine du parc Méricant par la conception d’un lieu de rencontre intergénérationnel. Il permet ainsi d’accueillir la vie associative du quartier dans une construction évolutive et modulable.

FINALISTES

Jury et remise des prix

Voir plus