Choisir le bois

Matériau de construction par excellence, le bois est utilisé depuis des siècles, en témoigne son omniprésence dans de nombreux édifices patrimoniaux.  Longtemps mis de côté au profit d’autres modes de construction, le bois fait son retour en force. À l’heure où l’industrie de la construction se doit d’évoluer, confronté à des exigences nouvelles, le bois apparaît comme une alternative de plus en plus plébiscitée.

1 tonne de CO2 capté par m3 de bois

C02

La forêt est d’ailleurs un puits de carbone naturel qui permet de séquestrer tous les ans plus de 10 % des émissions de gaz à effet de serre nationales. Mis en œuvre en tant que matériau, le bois stocke et substitue le CO2 à raison d’une tonne par mètre cube de bois. 

Le bois une fois coupé, continue de séquestrer du carbone. Le CO2 piégé pendant la croissance de l'arbre reste stocké pendant toute la durée d'utilisation des produits fabriqués à partir du bois. Une durée qui peut s'étendre sur plusieurs centaines d'années.

Le bois est ainsi au cœur de l’architecture contemporaine et les évolutions techniques. Les matériaux biosourcés, produits localement dans la mesure du possible, sont en effet plébiscités, que ce soit en structure, pour l’enveloppe ou l’agencement.

Une filière en croissance

La filière forêt-bois est un pilier de la croissance verte française, jouant un rôle essentiel dans la transition climatique, écologique, et énergétique. Elle représente, dans son ensemble, plus de 400 000 emplois en France. 

La construction bois représente, quant à elle, près de 30 000 emplois au sein de la filière. Elle est l’un des moteurs de la filière en termes de marché et de croissance. Elle est également source d’innovation, en témoigne les avancés de la R&D sur les sujets de biomimétisme et chimie verte. Par ailleurs, les produits bois utilisés dans la construction (bois lamellé collé, CLT…) sont des produits techniques à forte valeur ajoutée. 

La construction bois est également source de rémunération pour les sylviculteurs grâce à la vente de bois d'œuvre. Elle permet également indirectement de fournir du bois industrie et du bois énergie par la valorisation de co-produits. 

Source : www.agriculture.gouv.fr

plus de 400 000 emplois en France

10 % des maisons individuelles sont en bois

C’est deux fois plus qu’au début des années 2000. Mais le bois a encore du chemin à parcourir ! 

Pourtant, les techniques de construction bois sont nombreuses : ossature bois, système poteau-poutre, panneaux massifs contrecollés ou contrecloués, colombage traditionnel et le bois massif empilé. 

Il est de plus en plus présent dans les logements collectifs et on le retrouve dans de nombreux projets d’immeubles et bâtiments de grande hauteur en bois, en France et en Europe.

Léger mais solide, le bois résiste aux chocs et aux déformations. Ses propriétés chimiques et physiques le rendent résistant, facile à travailler et rapide à mettre en œuvre. C’est également un excellent isolant.  

Il permet des chantiers propres, rapides et se prête particulièrement bien aux constructions modulables et adaptables, car relativement facile à rénover et démonter.

Enfin, le bois s’impose grâce à sa compatibilité avec les autres matériaux :béton, pierre, acier…il laisse place à la créativité et l’esthétisme ! 

 

Sources : 

www.onf.fr

www.agriculture.gouv.fr 

Enquête nationale de la construction bois (Afcobois) – 2019 

Des qualités architecturales nombreuses