Participer

Le bouleversement climatique et l’effondrement de la biodiversité font partie des problématiques les plus préoccupantes de notre époque. Les bâtiments et la construction représentent près de 30 % des émissions de gaz à effet de serre en France un impact majeur sur notre environnement. Ce constat étant fait, il est urgent de repenser nos modes de construction. (Re)faire place aux matériaux biosourcés comme le bois apparaît comme une évidence. Le développement du secteur de la construction bois apporte en effet de nombreuses alternatives : stockage du CO², réduction des déchets, réemploi, recyclage…

 

En tant qu’étudiants vous avez l’opportunité de vous emparer de ces enjeux pour devenir les architectes, urbanistes et ingénieurs de demain.

 

Cette année le jury est présidé par Marie Schweitzer, spécialiste de la construction bois est architecte d’Etat, charpentière, membre titulaire de l’Académie d’Architecture et Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres. Elle a conçu plusieurs projets où le bois est venu sublimer l’existant avec notamment la réhabilitation et surélévation d’un foyer à Tolbiac (Paris 13e) en 2012 ou encore, plus récemment, la réalisation de l’amphithéâtre du Collège Saint Clotilde à Reuilly (Paris 12e), venu se greffer au bâtiment qui avait été réalisé par son père, Roland Schweitzer, l’un des pionniers de l’architecture bois contemporaine.

Thème de l'édition 2020 : la greffe architecturale 

Pour sa seconde édition le concours Archi’bois vous invite à travailler sur le thème de la greffe architecturale. Trait d’union entre le passé et le présent, la greffe architecturale offre la possibilité de se confronter à l’existant, en tant qu’elle permet de revisiter et requalifier le patrimoine déjà présent avec un vocabulaire contemporain, tout en préservant sa nature, son histoire et son environnement.

 

Aujourd’hui, la population urbaine ne cesse de s’accroître face à un étalement urbain qui, quant à lui, est de plus en plus contraint. Dans quelle mesure le bois permet-il d’envisager une densification de nos villes qui soit plus douce, limiter l’étalement périurbain, réinvestir nos campagnes ? Comment retravailler un bâtiment existant afin d’en accroître son utilité, dans une perspective de performance environnementale et sociale accrue ? 

 

La matériau bois offre de nombreuses pistes pour répondre à ces questions. Grâce à ses performances (légèreté des structures, modularité des composants, réemploi, durabilité, rapidité de mise en œuvre, préfabrication) le bois a une véritable capacité à être « greffé » et ainsi revaloriser les infrastructures désaffectées et le patrimoine délaissé.

Modalités d'inscription

Les étudiants régulièrement inscrits en Licence 1, Licence 2, Licence 3, Master 1  Master 2 ou HMNOP, inscrits, en France ou à l’étranger, dans :

 

  • une école supérieure délivrant le diplôme d’état d’architecte ;

  • une école de paysage ;

  • une école d’ingénieur

  • une université

L’inscription peut être faite de manière personnelle ou en groupe de 3 personnes maximum.

Rendu

2 PDF de format A0 verticaux en format d’impression.
Les panneaux comporteront obligatoirement les éléments suivants : 
 

  • Une note de présentation du projet en maximum 500 mots

  • Un cartouche en haut à droite comportant : le nom des étudiants du groupe, le numéro de planches, le titre.

  • Un plan de situation 1/1000°

  • Un plan masse, toitures 1/200° ou 1/500°

  • Des plans, coupes, de toutes les façades 1/100° ou 1/200°

  • Des coupes/façades significatives 1/50° et éventuellement des détails constructifs et architecturaux 1/20° (l’association avec l’ensemble des matériaux constitutifs de l’ouvrage, les réponses aux contraintes thermiques et énergétiques, les choix techniques et esthétiques). 

  • Deux perspectives : 

    • l’une permettant d’appréhender l’environnement du projet et sa matérialité ;

    • l’autre illustrant l’ambiance du projet.

Livret PDF de format A3 d’impression vertical de 5 pages maximum
Le livret comportera un texte décrivant le projet architectural et la démarche (5 pages maximum), dans lequel on retrouve : 

  • Une étude de site (climatologie, géomorphologie, etc.) schémas conceptuels.

  • Présentation de la démarche architecturale d’utilisation du bois.

La présentation de maquette(s) du projet est obligatoire pour les dix groupes finalistes. La maquette devra être à l’échelle 1/100° et réalisée par les étudiants. Elle devra permettre de comprendre l’intégration du projet dans son contexte et la matérialité du projet.

 

Prix

4 prix sont en jeu :

  • 1er prix : 5 000€

  • 2ème prix : 4 000€

  • 3ème prix : 3 000€

  • Si pertinent : une Mention Spéciale du jury 

Critères d’évaluation :

  • Le jury examine les projets selon plusieurs critères répondant au cahier des charges minimum précisé par le présent règlement (éléments de rendu, sujet…) :

  • Qualité architecturale

  • Cohérence et évidence contextuelle dans le choix du matériau bois : intégration dans le site, utilisation judicieuse du bois 

  • Explorations des possibilités du bois : performances / matière / épaisseur / texture / couleur / formes

  • Approche structurelle, pensée constructive

  • Démarche environnementale

  • Innovation

  • Qualité et cohérence du rendu et, le cas échéant, de la maquette.

calendrier

  • 6 novembre 2019 : début des inscriptions 

  • 4 mai 2020 à midi : fin des inscriptions

  • 22 juin 2020 : Annonce des 10 groupes finalistes

  • 1er octobre 2020 : jury final et cérémonie de remise des prix, à la Maison de l’Architecture en Île-de France

  • Du 15 octobre au 6 novembre 2020 : exposition des projets finalistes à l’ENSA Paris-Val de Seine